top of page

Tu n'as pas eu le coup de foudre pour ton bébé à la naissance ?

"C'est pas grave tu sais ! ça va venir"


Oui et non. Pourquoi ce n'est pas si simple ?


C'est bienveillant de la part de l'entourage , mais ça a bien souvent l'effet inverse de celui espéré. Un profond sentiment de solitude.

Voila pourquoi


Les premières semaines avec bébé, on apprend énormément. A moins d'avoir été en contact avec des jeunes enfants très régulièrement, il faut tout apprendre. Une nouvelle vie commence...


Lors de cet apprentissage des bons gestes et de toutes sortes de trucs et astuces qui fonctionnent ou pas avec notre bébé, la femme est face à ses incertitudes, ses incompétences, son manque de contrôle et de maitrise (en plus de la fatigue et du corps qui se remet tout doucement, c'est sûr).


Oui, c'est normal. Jusqu'ici, rien de neuf sous les tropiques.


Sauf que c'est nettement plus acceptable quand vous êtes shootée à l'ocytocine (l'hormone de l'amour véritable et de l'attachement).

Dans ce cas-ci, c'est éprouvant mais tellement gratifiant.


Quand l'amour ne vous est pas tombé dessus comme une révélation, vous êtes face à tous ce qu'il y a de plus ingérable en vous et c'est tout.

Et c'est là que l'engrenage s'enclanche et que le fossé se creuse entre vous et les autres mamans.

C'est là qu'on n'arrive plus à se confier et à entendre que c'est normal et que ça va passer.

Parce que le cerveau commence à ruminer, à s'échauffer, à regretter, à trembler de stress. Et plus on avance, plus c'est compliqué.


Pour certaines femmes, ça dure très peu de temps et l'attachement s'installe rapidement, dès les premiers sourires. Pour d'autres femmes, c'est plus compliqué et ça ne s'ajuste pas forcément naturellement... Il y a une démarche à faire plus proactive vers un spécialiste ou toute activité qui permet de relativiser, de changer le regard sur notre nouvelle vie et de créer du lien.


Et j'imagine que c'est de là que vient l'incompréhension.


Le cerveau est bien complexe et ce n'est pas votre faute. Il n'y a rien que vous fassiez mal. Vous avez effectivement besoin de temps. Mais ne restez pas seules à ruminer

Entourez vous et aller à la rencontre de personne qui vous permettront de tout dire, sans vous juger, pour avancer


14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page